Le domaine de Gaudemar

Domaine de la famille Gaudemar
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confession silencieuse en attendant l'heure...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lulue

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Ven 14 Oct - 1:06

Epuisée, vidée, usée, dépitée… non, à vrai dire elle n’avait même plus la force d’être froissée ou amer. Son teint si pâle à l’accoutumée était devenu presque translucide depuis quelque temps. Les cernes noires et les kilos en moins s’étaient imposés pour accentuer le tableau, comme pour enfoncer définitivement le clou et couper court à tout débat. La vieillesse n’avait rien à voir là-dedans, pas plus qu’une quelconque maladie ou blessure. Non, la raison pour laquelle elle s’affaiblissait un peu plus chaque jour était bien plus terre à terre. Depuis qu’elle servait la Couronne de France, c’était la première fois que Lucie voyait ça. Et le Chevalier devait bien avouer que son éternelle ténacité était en train de s’égrainer aux rythmes des journées qui passaient inlassablement les unes derrières les autres.

Sans doute que pour être plus claire, il faudrait préciser que tout commença plusieurs mois en arrière, où un certain conflit entre Ponantais et Royalistes éclata lentement mais surement. Depuis le début où les Bretons avaient fourrés le nez dans ce qui ne les regardait pas, la Brune était au front. Et quelques jours avant ce 14 octobre, un pigeon bien fatigué la trouva à Saumur. Puis un second, le lendemain. Le premier apportant une missive lui apprenant qu’il avait été retrouvé et qu’il était mourant. A moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, la Blanche était passé du soulagement à la haine et à la culpabilité d’être encore une fois ailleurs que là où elle devrait-être en tant que femme. Mais c’était sa croix à porter pour le choix de vie qu’elle avait fait. Choix de vie qui globalement lui convenait parfaitement. La seconde était en quelque sorte plus légère puisqu’elle venait de la famille Gaudemar, la conviant à un… son anoblissement.

Sans doute que Lucie aurait dû leur envoyer une missive pour leur dire que bien évidemment, comme il pouvait s’en douter, ce n’était pas le moment pour elle d’assister à ce genre de chose, surtout aussi loin du front. Mais, le Chevalier avait failli en se laissant tenter. Elle demanda donc une permission. En mettant de côté l’honneur fait par la demande de ses amis, juste un instant, l’opportunité de pouvoir embrasser ses filles et d’aller le voir était trop belle.

Lui, qui voulait voyager non seulement pour voir du pays mais également pour prendre un nouveau départ. Lorsqu’elle lui annonça qu’elle partait s’installer en LD pour cette même raison, il décida que ce duché serait également son nouveau chez lui. Histoire de se serrer les coudes. Que c’était plus facile pour trouver de nouveaux repères. Et puis il avait disparu du jour au lendemain, sans un mot. Ça lui arrivait souvent, il est vrai, pourtant Lucie avait senti que les choses étaient différentes cette fois-ci. Et malheureusement, au fil des semaines, des mois, son pressentiment se confirmait. Jusqu’à ce volatile donc, qui venait de rendre tout un peu plus réel.

Alors quand cela fut fait, le cœur un peu trop lourd, la Muse s’arrangea pour entrer dans le domaine des Vicomtes sans pour autant passer par la porte d’entrée. C’est qu’elle connaissait bien le coin maintenant et savait donc comment se faufiler en toute discrétion… ou presque. Et c’est dans les jardins que fut son point de chute, malgré le froid. Elle prit place sur l’un des bancs. Si elle s’écoutait, elle profiterait du silence pour laisser les larmes qui la titillent rouler sur ses joues. Trop de choses la rongeait ces dernières semaines. Et ce retour était aussi salvateur que destructeur. Ses yeux se fermèrent pour mieux reprendre le contrôle de ses sentiments, tout en prenant une profonde inspiration. Le Chevalier n’était là que pour une poignée d’heures, alors autant profiter du calme avant la tempête…


_________________

Si vous êtes curieux, cliquez sur la bannière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florestan

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Ven 14 Oct - 2:22

On lui avait dit qu'il y allait avoir du monde au domaine cette fin de semaine et qu'il faudrait s'occuper des chevaux, une aubaine ça le changerait des traditionnelles isis et plume des vicomtes. Non pas qu'il ne les aimait pas bien au contraire, mais la nouveauté à toujours ce quelque chose de il ne savait pas quoi.
Comme quand Margot revenait du marché avec son panier, la surprise de chiper quelque chose en douce pour le manger au fond du jardin.
Même s'il s'était fait gronder quand elle l'avait trouvé à manger une carotte encore pleine de terre ... les fanes en prime. Ben quoi ? lui ne savait pas, il ne savait rien à par les chevaux, puis il avait gouté le picotin d'avoine et c'était pas bon !!

Bref battant le pavé invariablement et ne voyant quel e soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie il fit un tour du haut de ses petites jambes, fort pratique pour dessangler les destriers en passant dessous.
Il vit une dame, pas vraiment la mine des grands jours, il eut d'ailleurs un mouvement d'arrêt avant de s'avancer vers elle.

Par où était-elle passé ... en tout cas pas par la porte d'entrée.
Prenant son courage à deux mains il lui lança.


Bonjour dame, zavez un cheval à mettre aux zécuries ?

Bizarrement elle avait un faux air d'une qui était déjà venu ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulue

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Ven 14 Oct - 21:52

La chevelure au vent, le minois légèrement en l'air comme pour mieux le sentir lui caresser les joues, la Brune était perdu dans son labyrinthe à rechercher une fois de plus certaines réponses.
Une petite voix vint stopper net cela et Lucie ouvrit à regret les yeux pour les tourner vers le trouble fait.
Toutefois, elle ne put s'empêcher de sourire à l'enfant. C'était la première fois qu'elle le voyait ici.
Il s'agissait surement de Florestan. Gérault lui en avait parlé à maintes reprises, disant que c'était une raison supplémentaire d'emmener plus souvent Cassandre. Ainsi avec Rémi, elle avait donc deux autres petites têtes blondes pour jouer et faire des bêtises.
Hum les prochains mois allaient promettre...


Bonjour, je suis Lulue. Et tu es Florestan, c'est ça? Gérault me parle souvent d'un jeune garçon qui s'occupe de Plume.

Oui bon elle avait peut-être bien exagérer un peu dans sa dernière phrase, m'enfin fallait pas qu'elle lui fasse peur outre mesure quand-même, ayant bien conscience que pour lui, elle devait surement être sortie de nul part.

_________________

Si vous êtes curieux, cliquez sur la bannière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florestan

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Dim 16 Oct - 16:50

mpff ça répondait jamais aux questions les grands ...
Mais bon déjà il avait son nom, lulue, c'était marrant comme nom comme si on l'appelé floflo Laughing
Il rit intérieurement. Bon Nyna avait dit de rester sérieux pour accueillir les zinvités.


Oui moi je m'occupe de Plume et d'Iris et heuuu du poney de Rémi.
Mais je préfère la chasse moi, et les confitures de myrtille de Margaux ou d'arbousier.

Tu sais chasser madame lulue ?


Florestan était sur d'avoir déjà croisé la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulue

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Dim 16 Oct - 17:27

Le Chevalier accentua son sourire.

Hum les confitures de Margaux... c'est vrai qu'elles sont délicieuses.


Pour un peu ça lui donnerait presque faim. Il sembla tout à coup à la Brune que Margaux avait de multiples talents culinaires.
Un jour il faudrait qu'elle aille squatter un peu son antre pour s'assurer de ça, même si sur le front, ca ne pourrait pas lui servir à grand chose.
Mais on est curieux ou on ne l'est pas !


Si je sais chasser? Et bien ma foi, je connais bien la chasse mais je dois avouer que je suis une piètre chasseuse. Qui sait, peut-être qu'un jour je trouverais un bon chasseur pour m'apprendre cet art. Toi peut-être?

Bah quoi? C'était les oiseaux qu'elle dressait pour chasser, pas elle... Tssss

_________________

Si vous êtes curieux, cliquez sur la bannière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florestan

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Dim 16 Oct - 18:29

Comment ça elle connaissait les confitures de Margaux, lui il allait les chercher directement au chaudron.
Un peu comme tout ce qui se faisait dans la cuisine de Margaux, ça c'était l'endroit qu'il préféré dans la maison !!
Voilà que pour une fois elle lui répondait ...


Ha je peux vous apprendre à chasser les sangliers.

Grouic grouic grouic


Il se mit à retrousser le nez en imitant le sanglier en grattant le sol avec son pied.
Ca il connaissait bien, pour avoir mené les cochons.


Faut trouver un chêne à gland et un marre de boue. Monter dans l'arbre et attendre.
Quand le sanglier il arrive ziptac, un carreau dans le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulue

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   Dim 16 Oct - 19:32

Lucie regarda avec attention l'imitation que la petite tête blonde mettait un point d'honneur à lui faire.
Sa main gauche alla se positionner sur ses lèvres afin d’étouffer un petit rire.
Ce gamin était entrain non seulement de la sortir de sa mélancolie mais également de l'entrainer dans son monde d'innocence où l'adulte est temporairement complice des éventuelles bêtises qu'un marmot peut faire. Tout en sachant, que ça ne restera que théorique.
Une légère grimace se dessina toutefois sur le minois de la Brune lorsqu'il parla de carreau


Eh bien, ma foi ça m'a l'air dangereux tout ça. J'crois que j'suis trop vieille pour monter aux arbres.
Et il n'existe pas d'autres moyens pour les tuer?


_________________

Si vous êtes curieux, cliquez sur la bannière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession silencieuse en attendant l'heure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession silencieuse en attendant l'heure...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le domaine de Gaudemar :: Extérieurs :: Les jardins-
Sauter vers: