Le domaine de Gaudemar

Domaine de la famille Gaudemar
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nynaeve87

avatar

Messages : 694
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Sam 2 Jan - 2:23


Nyna regarda Margaux sortir de la chapelle et jeta un dernier coup d’œil au travail qu’elles venaient d’effectuer… elle eut un sourire en pensant à la cérémonie qui n’allait plus tarder… depuis le temps qu’elle y pensait et que le devoir avait toujours primé… nul doute que la petite fête qui suivrait serait-elle aussi réussie…
Il était temps maintenant de s’occuper des invitations…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Sevillano

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 02/01/2010
Localisation : Dié

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mar 5 Jan - 15:33

Antoine séjournait au domaine de Gaudemar en tant qu'invité depuis quelques jours, afin de pouvoir aider à la préparation de la cérémonie, et visiter ses futures terres.
Ces dernières aurait besoin d'être nouvellement aménagées, mais rien ne pressait. L'heure était aux festivités, et aucun tracas de futur propriétaire ne viendrait entâcher cette journée importante.

La salle prête, il était temps de penser à la manière dont il allait se vêtir. Il avait d'abord penser à porter les couleurs de Sinard, puis il s'était ravisé, décidant qu'il serait prétentieux de faire allusion à ses prochaines terres avant que le lien de vassalité soit officiel.
Il avait donc opté pour des couleurs plus sobres s'opposant à la présence d'excellents tissus : il avait abandonné le chapeau et le cols, dont il avait besoin pour vaincre le froid, mais qui ne serait d'utile utilité dans une cérémonie. Puis il avait enfilé une tunique duvetine de couleur blanche, puis, au dessus, une cape de soie noire, le tout dépourvu de motifs.
Une ceinture de cuir noir était enroulée autour de sa taille, reliant sa tunique à ses braies de laine, qui s'enfonçaient dans ses bottes noire.

Pour l'occasion, il s'était fait couper les cheveux et éclaircir la barbe, afin d'être plus présentable. Il ne devait avoir l'air ni hirsute, ni adolescent. Une barbe taillée devait faire l'affaire.

Enfin, tout semblait prêt. Il s'assit sur le fauteuil de la chambre qu'il occupait à Gaudemar, attendant l'heure fatidique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacCornell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Embrun, Lyonnais-Dauphiné

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 10:46

Sur les routes du Duché à la recherche de brigands depuis plusieurs jours, MacCornell n'avait pas eu l'occasion de venir donner un coup de main à Gaudemar. Tout occupé qu'il était avec ses hommes, il n'avait cependant pas oublié le rendez-vous fixé par Nynaève. Aussi au petit matin, il quitta le bivouac non sans leur donner les consignes d'usage. Pour eux ce serait aussi un jour de fête, ils n'auraient pas à supporter l'humeur de leur supérieur ce jour-là.

Lorsqu'il arriva au Domaine de la Vicomtesse, la maisonnée était déjà à l'ouvrage. Il mit pied à terre et se présenta aux gardes du domaine. Les soldats de faction le reconnurent directement et le saluèrent. Le chef du poste indiqua à MacCornell les écuries où Bouillon allait trouver nourriture et confort une fois débarrassé de ses charges. Son cavalier avança dans la cour et croisa une servante qui voyant l'uniforme militaire sous la cape fourrée et le bagage sous le bras compris directement qui elle avait devant elle.


Ah vous êtes déjà là messire. C'est la Vicomtesse qui va être contente. Voulez-vous une petite collation ? La cérémonie ne commencera pas dans la minute.

Volontiers, cela me réchauffera. Et après vous m'indiquerez où est la salle d'eau, que je m'apprête pour l'occasion.

Alors que les uns et les autres remplissaient leur devoir, l'embrunais se prépara avec soin. Une fois prêt, il alla saluer les maitres des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 11:15

L'invitation lui était parvenue deux jours plus tôt, et malgré son emploi du temps légèrement chargé depuis plusieurs semaines, elle s'était arrangée pour se libérer et assister à cette cérémonie qui était pour le moins un grand jour pour le sieur de Navarre.

Elle mit quelques temps à trouver le domaine indiqué sur la missive que ce dernier lui avait adressée, comme souvent depuis son arrivée en Lyonnais-Dauphiné, mais finit par atterrir a bon endroit, du moins lui sembla-t-il.

Il ne lui restait plus qu'à se présenter à l'entrée, et c'est ce qu'elle fit sans tarder, pressée qu'elle était de pouvoir se réchauffer un peu.


Bien le bonjour,

J'ai été invitée par le sieur de Navarre. Je suis Dame Terwagne Méricourt de Thauvenay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tenshikuroi

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 12:27

Antoine lui avait fait le plaisir de lui envoyer, deux jours auparavant, une invitation pour ce jour particulièrement important. Impossible pour Tenshi de refuser et c'est avec joie qu'il se rendit pour la première fois de sa vie en ce domaine.

Ne connaissant absolument pas ces terres, Tenshi se présenta à l'entrée à la recherche d'un garde pour lui indiquer le chemin.


Bonjour Bonjour,

Je me nomme Tenshikuroi, j'ai reçu une invitation par Antoine de Navarre afin d'assister à cette cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Sevillano

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 02/01/2010
Localisation : Dié

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 12:53

Antoine regarda par la fenêtre. L'heure approchait en galopant. Lui qui avait attendu cette journée avec autant d'incertitudes que d'inquiétudes, remerciant le Très Haut de la lenteur avec laquelle il la faisait approcher, ne se plaignait désormais pas de la vitesse avec laquelle les heures passaient, paraissant des minutes, en ce jour de galette.
Il s'était fait à l'idée, sans aucun doute. Le fait d'être vassal de sa marraine, et non d'un inconnu ou de quelqu'un qui devait porter sur lui un jugement l'avait bien entendu rassuré. Avoir vu les terres et les domestiques du château l'avait aussi rassuré, la peur cédant peu à peu du terrain à la douce quiétude.

Il se leva péniblement de son fauteuil, et saisit son fourreau, posé sur le bureau, et l'attacha à sa ceinture. Il fallait bien qu'il pose la main sur quelque chose, et on disait qu'un pommeau remplissait parfaitement cet usage. Il semblait prêt.
Il préféra tout de même vérifier, s'inspectant dans la glace qui se trouvait proche du bac d'eau qu'il avait fait monter, tentant de déceler le moindre poil récalcitrant, la moindre mèche ébouriffée - la présence de cette dernière étant pourtant improbable, au vue de la coupe de ses cheveux -, le moindre faux pli dans ces vêtements.
Rien ne semblait pouvoir être indisposant. Il était prêt.

Il quitta la pièce qui l'avait hébergé depuis quelques jours. Dans la journée, des domestiques déplaceraient ses menues affaires vers ses appartements privés à Sinard. Il eut un frisson. Il était habitué à la présence de domestiques, de par ses fonctions à Pierre-Scize, mais, cette fois-ci, plusieurs personnes serait au service de l'homme, et non plus du conseiller.
Ce sentiment de puissance l'indisposa. Il devait s'atteler à rester l'homme bon vivant, ripailleur et rigolard qu'il avait toujours été. Ces terres devaient être un moyen d'être proche de sa marraine par un nouveau lien, plus qu'une fierté à avoir, un moyen d'être plus important que d'autres.

Au bout de quelques minutes, il était parvenu aux portes de la chapelle. On n'y trouvait alors presque personne. Les premiers arrivés parmi les invités devaient chercher des indications parmi le personnel afin de trouver le chemin, tandis que ses suzerains devaient se perdre en préparations.
Seul était déjà présent un homme, fort bien habillé, qu'il avait déjà eu l'occasion de voir à plusieurs reprises. En s'approchant, Antoine reconnut le sieur MacCornell, celui qui allait être anobli en même temps que lui.
Le Porte-parole s'approcha de Romuald, et lui tendit la main.


"Bonjour Messire MacCornell. Je suis ravi, bien que peu surpris, de vous voir icelieu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samthebeast

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : 6-4 Quartier du Nord à Embrun

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 13:16

Sam avait reçu l'invitation de ses amis. Délaisser Embrun pendant quelques jours ne serait pas très grave, c'était plutôt calme en ce moment. Heureusement qu'il avait réussi à se renseigner sur le chemin à emprunter pour se rendre au domaine car bien que l'ayant tous les deux invité, personne ne lui avait laissé d'instructions à suivre pour s'y rendre.

M'enfin il était arrivé à bon port enfin c'est ce qu'il espérait...

Il aperçut de loin ce qui ressemblait à l'entré d'un domaine et des gardes. Tant mieux il allait pouvoir se renseigner un peu.


Bonjour soldat ! Je suis bien au domaine de Gaudemar ? J'ai reçu une invitation de la part d'Antoine de Navarre et de Romuald Maccornell. Je me nomme Samthebeast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 13:53

[La veille à Dié]

Elle piquait allègrement du nez sur les quelques légumes qu'elle épluchait pour le repas du soir lorsqu'on tapa à la porte, la faisant sursauter et manquant de se tranche le bout du doigt avec son couteau. Elle se leva et ouvrit la porte en grommelant, se demandant qui pouvait bien venir la voir. Une main tendue lui donna un pli et sans un mot de plus le messager reparti.

Et bin ! Pas très bavard !


Haussement d'épaules, Emilie referma la porte en la poussant du pied, ses mains déjà trop occupées à ouvrir le courrier. Une invitation .... Un anoblissement .... Poupouille !!

Bin ça alors !

Etonnée ..... c'était le mot juste oui. Elle était étonnée qu'il l'invite elle, elle qui l'enquiquinait si souvent en taverne, aimant à l'appeler Poupouille plutôt qu'Antoine comme le faisaient tous les autres. Il faut croire qu'en fin de compte, ça ne l'enquiquinait pas puisqu'il l' invitait.

A la relecture, elle s'aperçut que c'était pour le lendemain. Heureusement, elle était chez elle, pas comme pour le bal de Lyon et elle avait une tenue qu'elle affectionnait particulièrement et qui irait parfaitement pour la circonstance. Petit mot rapide pour lui répondre de compter sur sa présence. Zut ! Le messager était reparti ! Tant pis, elle devait se rendre à Pierre Scize, elle trouverait là-bas le moyen de lui faire parvenir sa réponse.


[Le grand jour]


La robe de velours de couleur prune, légèrement décolletée et avec des manches longues, était enfilée. Elle ne cessait de passer la main sur les pans pour être sûre que tout était parfait. Un regard dans le miroir ..... les cheveux étaient attachés par un lien de la même couleur. Autour de son cou un petit cordon sur lequel pendait une pierre qui avait une grande valeur à ses yeux et dont elle ne se séparait jamais. Tout semblait parfait. Il était temps de se mettre en route. Pour l'occasion, elle avait trouvé une petite calèche, ce qui lui éviterait de risquer de trop froisser sa robe. Cape passée sur les épaules, elle sortit, laissant Aurèle travailler sur son champ, et prit place dans son petit véhicule. En route pour le domaine de Gaudemar !

Un peu plus tard (ou beaucoup plus tard, allez savoir, Emilie n'ayant pas une notion parfaite du temps qui passe), elle arriva devant la grille du domaine où se trouvait un garde.

Bonjour ! Je m'appelle Emilie et j'ai reçu une invitation de Poup.... euhh .... ahemmm .... une invitation d'Antoine de Navarre. Je suis bien au domaine de Gaudemar ?

Elle souriait au garde, se demandant si une fois de plus elle ne s'était pas perdue !
Revenir en haut Aller en bas
Cyanne Loelia

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 13:56

Occupée à l'apprentissage secret de la médecine dans une chapelle reculée du chateau pour ne poit etre dérangée, une missive vint s'égarer au nom de la jeune fille à l'aide de son valet personnel qui, connaissant sa maitresse par coeur, n'eut aucun mal a la dénicher en son lieu paisible d'épanouissement à la connaissance. Calme et concentrée Cyanne releva la tête souriante interrogeant son laquais du regard. Expressement celui ci lui remit le parchemin avant de disposer pour ne point deranger d'avantage. Longuement, les yeux de la jeune fille contemplèrent le vélin se demandant qui pouvait bien lui écrire au Chateau de Gap elle qui n'y avait jamais invité personne par ordre de ses parents en leur absence. Le sceau était au nom d'Antoine de Navarre, ce qui ne manqua pas d'étonner la damoiselle. Ce devait etre une erreur ou alors l'expediteur étant ami de ses parents s'était trompé de nom en l'envoyant. De toute évidence sa famille étant en voyage prolongé depuis des mois et des mois, ce serait sot de laisser un courrier trainer, cela peut etre important et puis de toute évidence elle était bien trop curieuse pour ne point ouvrir ce pli. Le sceau fut brisé et la lettre glissa sous les yeux de Cyanne qui s'étonnait d'avantage à chaque ligne.
Invitation... Antoine... Annoblissement... mais c'est genial ! Cela dit elle ne compris toujours pas pourquoi cette invitation était à son nom et non celui de ses parents. Elle se rendit en ville afin de croiser l'auteur de la lettre et, demandant explication, elle eut confirmation que son nom n'était pas une faute mais que ses ascendants étaient également invités.

Ravie d'avoir enfin une activité honorable lui permettant de croiser du monde hors de Gap, Cyanne Loelia retourna d'un pas assuré dans la forteresse familiale afin de se vetir de ses plus beaux apparats. Robe echancrée ceigant sa taille fine et regalbant le debut de sa gorge naissant avec de grandes manches evasées bordées de fourure le tout dans des tons chaud couleur rubis, une coiffe brodée d'or puis un manteau chaud et douillet pour ne pas attraper froid. La crainte qu'on ne la blame d'etre trop coquette lui traversa l'esprit puis, estimant qu'une allégeance méritait telle présentation, la fille du canard prit la route vers le domaine de gaudemar. Hésitante elle faillit partir en amazone au dos de son haquenée pur race mais, le vent glacial de l'hiver lui aurait gelé les mains malgré ses gants de velours, car elle aimait la vitesse et avait pour sale habitude de partir au galop a cheval a la moindre occasion, ce qui l'aurai dailleurs totalement décoiffée. C'est donc en voiture suivit d'un valet et de deux gardes qu'elle arriva à l'adresse indiquée, non pas qu'elle aimait leur présence mais sa mere ne l'autorisait pas à se ballader seule, trop marquée par l'enlevement qu'elle vécue jadis avec son mari.


Bonjour, je suis Cyanne Loelia de Vaucanson, fille du duc Estalabou et présentement invitée à la cérémonie d'allégeance de sire Antoine de Navarre.

Les gardes ne lui demandèrent aucune explication supplémentaire la laissant passer avec le sourire puis lui indiquant le chemin. Sur place elle ne connaissant pas grand monde.. Dame Terwagne aperçue à l'APD, dame Nynaeve aperçue a GOLD et avec qui elle avait discuté armée il y a peu puis, le 'héro' du jour, Antoine! Elle alla le saluer d'une reverence, ainsi que les deux dames connues puis, timide et hésitante elle observa les trois sires inconnus n'osant aller se presenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colchique

avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 15:39

Colchique transi de froid se présenta devant les grilles du château dont un bien bon homme lui avait fort aimablement indiqué la localisation.
Il secoua son chapeau couvert de neige fraîche et un peu embarrassé, il héla un serviteur qui visiblement faisait le planton :


Holà mon brave ! Suis-je bien ici au domaine de Gaudemar ?...Figurez-vous que j'ai été invité à une cérémonie d'anoblissement icelieu...
Auriez-vous la gentillesse de me mener auprès de vos maîtres afin que je leur présente mes respects ?


Le servile faquin(mais il en faut aussi...) toisant le minus habens qui grelottait derrière les grilles, d'un air suffisant daigna du bout des lèvres susurrer :

Messire, vous y êtes bien en effet ! Qui dois-je donc annoncer ?

Certes Colchique avait piètre aspect enveloppé dans son manteau de sous-off(le seul qu'il possédait, en fait) mais ne se laissant point démonter plus avant par la froideur de l'accueil(le temps devait y être pour beaucoup, se dit-il), il débita au cerbère son identité à défaut de qualité :

Je me nomme Colchique, du village de Dié.

Visiblement à regret, le loufiat le laissa pénétrer dans le parc, prit le soin de refermer le pène de la grille et le mena dans le vestibule du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayhlia



Messages : 4
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 16:02

Il faisait froid. Trop froid même.
Et c'est une Nayhlia transi, dont les pieds lui semblait être deux gros blocs de glaçons qui cherchait depuis deux heures son chemin... Ses longs cheveux étaient presques givrés.
Pourtant, elle avait était de bonne fois, si si, Antoine avait même compter grandement sur sa présence, et elle avait bien sûr par amour répondu oui...
Et puis, ça allait être un moment fort, elle l'avait pensé en recevant l'invitation, la veille.

S'arrétant ici, la, essayant de trouver un gentilhomme qui serait lui indiquer le chemin du "Domaine ou Chateau de la famille Gaudemar", elle tourner en rond, ayant de plus en plus froid, grelotant, et ayant peur de ne pas arriver a l'heure, elle se mit a accelerer...

Le chemin ne fût point aisé, et elle trébucha plusieurs fois sur d'énormes plaques de verglas, ou sur de la neige toute fraiche, se mouillant a chaque fois un peu plus et ayant par conséquent de plus en plus froid.

"Rhaaaa ! Par Aristote ! Où ce trouve ce fichu Domaine avant qu'Antoine ai l'horreur de m'enterrer congelée ?!" grogna t'elle a elle même.

Enfin, a travers l'épais brouillard, elle distingua une maison... Non, en fait c'était plus grand qu'une maison, plus château que maison.

Elle s'approcha, non sans glisser quelques fois avec les semelles de ses chausses qui devait avoir gelées elle aussi.

Enfin, la grande grille s'imposa a elle, et un jeune homme accouru au même moment pour se replacer a son poste.

Elle sourit "Ah ! Enfin j'y suis !" pensa t'elle, et elle sourit rien qu'au fait de revoir Antoine.
Ensuite, elle s'adressa au maigre enfant qui tenait certainement le poste d'accueil.

Elle lui demanda en claquant des dents et sans se départir de son accent du Sud, ce qui n'arrangeait en rien la compréhension !

"Bon.... Jorn ! Je.. V..iens As...sister a... la .... cérémonie d'a..noblissement..." Lui dit t'elle le plus clairement possible.
[
Le gamin, aprés quelques instants de décryptae, l'orienta enfin a l'interieur, dans un vestibule où elle vit Colhique, qu'elle salua de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florestan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 17:07

M’débarbouiller, m’débarbouiller… pff… y’m gonfle c’lui là…avec ses grands airs et ses beaux habits…

Florestan avait une moue des plus instructives sur son humeur du moment.

Margaux l’avait dégotté alors qu’y f’sait voir pique-pendre à s’mère sur le marché du village.
La servante cherchait depuis la veille déjà queques aides pour la cérémonie qui d’vait avoir lieu l’ mercredi… et vu qu’on ne l’avait averti qu’ la veille, elle ne s’ voyait pas faire des miracles enfin c’est qu’elle avait dit en ch’min…


Il semble plein de vie… allez… il fera l’affaire…qu’elle avait dit…

Tu gagneras quelques sous,
lui avait dit sa mère, pis au moins, tu s’ras pu dans mes jambes…

Ses jambes, ses jambes… pourquoi qu’elle lui courrait toujours après alors… hein ?
Il avait suivi la jeune dame d’ mauvaise grâce, mais au moins elle était jolie, elle… pas comme cet abruti d’majord’homme…
Passant par la fontaine, il s’arrosa la figure…


V’la… ça ira bien comme ça…

Il couru jusqu’à la chapelle…

Là !!!... plein d’mooonde…[i]

C’est les yeux tout ronds qu’il s’arrêta en pleine course et qu’il ravala sa salive…

i]Houlà… y avait de tout… des messires, des jolies dames…pis des soldats…avec des épées…pis…
Fallait qu’il leurs parle…

Il allait pas y arriver… à que non… l’avait qu’à v’nir l’aute zouzou…

Mais tous le regardaient comme si qui z’avaient vu une apparition et s’étaient tu, là, attendant qu’y leurs disent quèque chose…hop hop… fallait qu’ça aille vite dans sa tête… pas le temps de réfléchir…l’allait pas rester planté là comme une citrouille…[i]

Il bomba le torse et prit, se grandissant au maximum, la voix la plus grave qu’il se connaissait…

[i] on allait pas l’prendre pour un gamin non plus…


Euh…voilà… Gennnte daaames et beaaauuuuux messssires… les maïiitres du domaine vont bientôt arriver…

Assez fier de son effet il ajouta…

Pis… si vous avez trop froid, vous pouvez entrer dans la chapelle…

Et hop… se retournant il se mit à courir dans l’autre sens…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walan

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 17:38

Deux missives avaient invité le seigneur de Meyrieu à la cérémonie, aussi paraissait-il compliqué pour lui de l'oublier. Il se présenta donc au domaine de Gaudemar, annonçant aux gardes qu'il était et la raison -assez évidente après tout- de sa venue, avant de se rendre à la chapelle comme on le lui avait indiqué.

Pour l'occasion, Walan avait laissé ses hommes aux portes de Vienne sous la responsabilité de son second, puis troqué son gambison et le reste de sa tenue de soldat pour des vêtements aussi sobres qu'élégants, un blason finement brodé au niveau du cœur.

Se présentant aux portes de l'édifice, Sans Repos observa celui-ci avec intérêt avant de regarder les personnes présentes. Il salua ça et là ceux de sa connaissance, qui d'un signe de tête, qui d'un sobre "Bonjour", parcourant les visages du regard à la recherche de l'un des maîtres des lieux. Il finit par apercevoir Nynaève, vers qui il se dirigea.


Bonjour Nynaève. Un bien beau domaine que celui-ci, d'après ce que j'ai vu, félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
somica

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 17:41

So' avait reçu une inviation la veille citant le mot d'anoblissement d'Antoine. Elle qui n'avait point l'habitude des ceremonies de cette ordre, elle avait hésité longuement à y venir. La missive indiquait qu'un buffet serait proposé, au pire elle pourrait toujours s'y refugier pour cacher son malaise.
Elle finit par se preparer un peu mieux qu'à l'habituel. Un bain pour commencer au fleur d'orangers et elle enfila une robe des plus classiques dans les tons crèmes , quelques dorures dans les cheveux et elle etait prète.
Plusieurs heures après elle finit par trouver, le lieu où etait organisé la cérémonie. Quelle ne fût pas sa surprise en voyant Colchique et Sam déjà présents, elle les rejoints immédiatement et se présenta au gardes.


Je suis Somica de Dié, je suis invité à l'an..blissement d'Antoine de Navarre.


Elle se tourna vers col et sam et afficha son plus beau sourire

Contentes de vous voir vous deux.

Elle salua discretement les personnes qu'elle connaissait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacCornell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Embrun, Lyonnais-Dauphiné

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 17:46

Alors qu'il se mettait en quête de saluer les maîtres des lieux, un serviteur indiqua au militaire que la Vicomtesse et le Vicomte terminaient de s'apprêter et qu'ils les retrouveraient à la chapelle. L'embrunais se rendit au bâtiment dédié au patron des luthiers et attendit sur le seuil. Arriva alors le porte-parole du Lyonnais-Dauphiné que certains disaient pouilleux, un surnom de son jeune age à n'en pas douter car l'homme était tout endimanché. Une légère odeur de parfum le précédait. Il lui tendit la main en disant:

Bonjour Messire MacCornell. Je suis ravi, bien que peu surpris, de vous voir icelieu.

MacCornell lui serra la main et le regardant droit dans les yeux répondit:

Bonjour Messire de Navarre, tout le plaisir est pour moi. Mais si vousle voulez bien, pas de "messire" entre nous. Nous sommes déjà "frères de marraine" et bientôt allons partager un moment particulier. Appelez-moi donc Romuald ! Que ce moment fasse de nous des frères de parole !

Des gens de maisonnée vinrent ouvrir la chapelle et allumer des bougies. Les deux hommes allaient entrer découvrir les jolies décorations de la salle lorsque les premiers invités arrivèrent. Ils les accueillirent sur le seuil les bras grands ouverts. C'est alors qu'une voix fluette se faisant grave surmonta le bruit des conversation.

Euh…voilà… Gennnte daaames et beaaauuuuux messssires… les maïiitres du domaine vont bientôt arriver…

Pis… si vous avez trop froid, vous pouvez entrer dans la chapelle…


Puis le garçon disparut en sens opposé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akmer

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 18:17

On le mena jusqu’à la chapelle, alors que déjà quelques personnes étaient présentes. Il s’empressa de ne pas avancer trop vite, et à avoir à saluer toutes les personnes. Il se contenta d’un léger signe de tête aux personnes qui le regardèrent. Puis, légèrement à l’écart, mais pas de trop tout de même, il essaya de reconnaître quelques visages. Quelques têtes connus, d’autres pas.

Puis, alors que les différents convives s’avançaient en direction de l’entrée de la chapelle, il fit de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahona

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 18:25

Naho au galop, les cheveux au vent arriva non loin du domaine Gaudemar, elle avait étais inviter par Antoine, la brune étais du même parti que lui et il avait invité tout les membres a ce joindre alors Naho arriva devant le Domaine, lança son regard partout et trouvis un homme et dis...

Je suis Nahona De Trois Roses Blanches, j'ai étais inviter par Messire Antoine de Navarre,
pouvez vous me conduire a l'église où ce déroule l'anoblissement s'il vous plait ?


Naho posa un pied a terre et y leva l'autre jambe pour descendre de son cheval et suivre l'homme jusqu'a la Chapelle de Saint Grégoire, une fois arriver devant l'homme la quitta...

Elle attacha la lance de son cheval et monta les marches, entra doucement et discrètement dans la chapelle et se mis dans un coin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 18:48

Accueillie par un charmant jeune homme qu'elle eut à peine le temps de saluer, Pénélope fut dirigée vers la Chapelle où se allait se dérouler la cérémonie. Elle suivit donc Akmer qui voulut la semer en
pressant le pas, sans avoir pu auparavant réclamer quelque chose de chaud pour s'éclaircir la voix.


Une fois à l'intérieur l'atmosphère était déjà plus chaleureuse, la ronde des signes de têtes allait commencer, le Gouverneur s'empressa de repérer Antoine et Romuald vers qui elle s'approcha.


Bonjour à vous deux, je ne suis pas en retard ce qui est un exploit à noter sur vos tablettes !


Un sourire étira ses lèvres qu'elle maitrisa rapidement de peur que les gerçures dues au froid ne lui arrachent une grimace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Sevillano

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 02/01/2010
Localisation : Dié

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 18:52

Antoine tressaillit devant la vigueur avec laquelle le militaire lui avait serré la main. Dès que cette dernière fut libre, il s'empressa de la cacher sous sa cape, afin de l'agiter librement et, sans en avoir l'air, s'assurer qu'elle vivait encore.

"Bonjour Messire de Navarre, tout le plaisir est pour moi. Mais si vousle voulez bien, pas de "messire" entre nous. Nous sommes déjà "frères de marraine" et bientôt allons partager un moment particulier. Appelez-moi donc Romuald ! Que ce moment fasse de nous des frères de parole !

- Comme vous voudrez, Romuald. La plupart de mes amis me nomment Antoine. Je vous invite à faire de même."


Il avait insisté sur la nuance de "plupart", apercevant Emilie un peu plus loin. Celle-ci était bien sûr loin de l'appeler par son prénom.
Antoine baissa les yeux lorsqu'il entendit une voix faussement grave semblant sortir du sol. Il s'agissait d'un jeune servant, qui prenait visiblement très à coeur son rôle. Les paroles qu'il prononça avant de partir eurent le mérite de provoquer un mouvement de foule vers les portes de la chapelle. Le Porte-parole s'excusa auprès de son "frère de marraine".


"Excusez-moi, j'aimerais aller saluer quelques amis avant la cérémonie."

Se congédiant de Romuald, Antoine se dirigea d'abord vers le petit groupe composé de Colchique, Somica, Sam, et, la plus importante à ses yeux, Nayhlia.

"Ravi de vous voir tous ici ! Attention cependant : marraine ne m'a pas laissée l'aider pour le buffet, je ne sais pas s'il y aura assez de clairette."

Il se dirigea ensuite vers Cyanne, puis Terwagne, Sans-Repos, Akmer et Tenshi, auxquels il servit un même "Ravi de vous voir icelieu", qui pouvait toutefois être mis à plusieurs sauces. Il salua ensuite Emilie, lui faisant au passage promettre de ne pas crier "Poupouille" alors qu'il interviendrait durant la cérémonie.
Une fois tout ce beau monde salué, il rejoint Romuald, préférant, ne sachant pas trop ce qu'il devait faire, se trouver avec quelqu'un qui était également dans le même rôle que lui.


"Je propose de suivre le mouvement général, et d'entrer dans la chapelle."

Son interlocuteur n'eut pas le temps de répondre que déjà intervenait le Gouverneur.

"Bonjour à vous deux, je ne suis pas en retard ce qui est un exploit à noter sur vos tablettes !

- Malheureusement, la nature est ainsi faite : je m'en serai rappelé davantage si tu étais arrivée durant la cérémonie."


Il lui adressa un sourire encourageant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahona

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 19:01

Dans son coin elle vit Antoine saluer plusieurs personnes qu'elle connaisse et connaissance de nom alors elle sortie de son coin et alla doucement a sa rencontre...

Bonjour Antoine, merci de ton invitation, c'est un plaisir pour moi d'être en icelieu...

Naho sourit, les joues encore geler et rosie par le froid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 19:21

Depuis qu'elle n'avait plus rien à faire, Arwel prenait tellement le temps de vivre qu'elle arrivait partout en retard... Ce matin-là, elle se leva fort tard, récupérant toutes les heures de sommeil qu'elle avait sacrifiées à diverses causes. Il lui revint alors à l'esprit qu'elle devait être présente à un événement important pour un de ses amis les plus proches. Prestement, elle courut après robe, parfums et rubans pour se mettre un peu à son avantage. Une fois coiffée et parée, elle se trouva suffisamment avenante pour sortir de chez elle et se rendre en la chapelle qui se trouvait sur les terres de la marraine d'Antoine. Elle se rendit donc en ce domaine, à pied, à cheval, en charrette ? Nul le sait ! Elle avait la fâcheuse manie de se déplacer assez discrètement et persone aurait pu dire comment elle était venue... Sur son balai de sorcière peut-être ?

Elle se présenta aux gardes puis rejoignit la chapelle. Lorsqu'elle y entra, elle trouva les tentures très jolies. Presque toutes les personnes présentes lui étaient connues, elle chercha un banc libre et se dirigea droit vers lui, saluant d'un signe de tête ou d'un sourire les personnes qu'elle rencontrait. Ah, enfin assise, après ce mystérieux voyage qui l'avait conduite de Dié en ce lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 19:29

Le garde lui ayant confirmé qu'elle se trouvait au bon endroit lui indiqua le chemin à suivre et il ne lui fallu que peu de temps pour rejoindre les autres invités. Ayant laissé sa calèche aux écuries, elle se rapprocha de l'attroupement. Quelques têtes connues, d'autres moins. Vint enfin Antoine qui salua ses invités à tour de rôle puis lui glissa quelques mots à elle, ce qui la fit rire bien sûr.

Promis Poup.... Antoine

Elle lui fit un grand sourire, toutes dents dehors, se disant en son fort intérieur, qu'il allait lui être difficile de ne plus l'appeler ainsi, ayant un mal fou à perdre ses mauvaises habitudes. Puis ils se dirigèrent tous vers la chapelle. Et dans le flot des invités elle vit son meilleur ami, celui qui la supportait depuis un bon moment à présent et qui était toujours là pour l'écouter. Elle se faufila parmi les invités pour se rapprocher de lui et se saisit de sa manche qu'elle tira légèrement pour attirer son attention le plus discrètement possible.
Revenir en haut Aller en bas
samthebeast

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : 6-4 Quartier du Nord à Embrun

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 20:46

Le garde à l'entrée lui avait indiqué les écuries afin qu'il puisse y confier son cheval à l'un des palefreniers... Une fois que ce fut fait il trouva un bac derrière les écuries et fit une petite toilette vite fait, il avait fait le trajet d'une traite et sentait le cheval à dix pieds. Voilà maintenant il était présentable... Il se dirigea vers les nouveaux arrivants et aperçut Antoine et Mac. Il les salua de loin voyant qu'ils étaient en pleine discussion. Puis il se dirigea vers So' et Colchique de loin et se dirigea vers eux.

Bonjour vous deux. Ravi de vous voir ici.

Ils étaient en pleine discussion lorsqu'une voix le fit sursauter :

Ravi de vous voir tous ici ! Attention cependant : marraine ne m'a pas laissée l'aider pour le buffet, je ne sais pas s'il y aura assez de clairette.

Bonjour Antoine. J'espère qu'il y aura de quoi caler mon estomac quand même. Mais de toute façon nous ne sommes pas là pour ça... Enfin presque...

Il vit que la foule commençait à entrer dans la chapelle. A peine entré il vit que sa marraine était déjà installée. Il s'approcha afin de la saluer et finalement décida de s'asseoir à coté d'elle. Il se pencha et lui murmura :

Bonjour marraine. Tu as fait un bon voyage j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geronimo2751

avatar

Messages : 2108
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 21:07

Le Maitre des lieux avait prit le temps de passer voir son fils qui dormait à point fermé dans sa chambre avant de descendre avec sa femme au bras pour rejoindre la chapelle. Le jeune homme était vêtu simplement, une chemise blanche et un pourpoint rouge frappé de la livré des Gaudemar et un épais mantel car la neige venait lécher les abords du domaine qui se trouvait au pied d'une barre montagneuse.
Il y avait déjà du monde, il jeta un regard en coin à Nyna, c'était le moment de rejoindre leurs invités et des innombrables saluts.
Les futurs vassaux d'abords,


Bonjour à vous deux et bienvenu dans ce qui sera bientôt un endroit familier pour vous. Mac tu pourras porter tes ornements maintenant ...

Il reconnu le gouverneur, l'ex gouverneur et le conseiller Walan et fit quelques pas vers eux ...

Gouverneur, je suis content que vous ayez pu vous libérer, je sais la charge que représente vostre fonction. Il ajouta dans un sourire, ma filleule n'est pas là ?


Il salua ensuite Arwel puis Walan, dans l'ordre ou le voulait la galanterie.

Bonjour à vous deux, j'espère que l'intendant vous a bien accueillit et qu'il s'occupe de vos chevaux.


Il avait reconnu pele-mele un soldat, un sergent et d'autres habitants qu'il avait croisé quelques fois par le passé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayhlia



Messages : 4
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   Mer 6 Jan - 21:36

Celui qui guidé sa vie depuis quelques jours maintenant ce présentant a ce petit groupe qui c'était aglutiné dans le vestibule, et le suivi quand il les guida dans la grande salle, apparement une chapelle, décorée et préparée pou l'ocassion. Elle rit en l'entendant parler de clairette, c'était sûr qu'elle allait vite être bu...

Puis, il repartit, elle pensa soudain qu'elle aurait pu l'embrasser, mais que c'était franchement hautement impoli vu les circonstances.

Alors, elle attendit, écoutant, discutant, et attendant avec impatience le début de la cérémonie officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anoblissement de Romuald MacCornell et Antoine de Navarre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 7 mois après la disparition de Lovensky Pierre-Antoine
» Where is Lovinsky Pierre-Antoine?
» Présentation Romuald le Magicien
» Est-ce que M.Lovinsky Pierre-Antoine repose-t-il en paix ?
» Signature de contrat - Antoine Vermette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le domaine de Gaudemar :: Extérieurs :: Chapelle de Saint Grégoire-
Sauter vers: